Live électronique

Fugace
Duo Jean-Sébastien Mariage (guitare, effets) – Gwennaëlle Roulleau (live électroacoustique et électronique) 

Créé durant l’été 2020, le duo Fugace est composé de Gwennaëlle Roulleau (live électroacoustique et électronique) et Jean-Sébastien Mariage (guitare électrique, effets).
Sur une proposition de Gwennaëlle attachée à la dimension vibratoire qui régit le vivant et inspirée par
Les Furtifs d’Alain Damasio, le duo propose un dialogue entre des environnements de sensations et des surgissements.
Les deux musiciens gravitent autour de l’axe improvisation / composition en temps réel. La recherche prend comme point de départ l’altération « fugace » de la fonction des matériaux sonores, qui passent sans loi du paysage à l’objet, de l’horizon au lieu, de la persistance à la ponctualité. Tout s’échappe, et tout est là, à la fois.
Cet équilibre, dont la qualité primordiale est l’instabilité, tient non seulement du dispositif instrumental électronique, mais aussi de la posture des musiciens.
La nature première du son est ici questionnée de manière permanente. De l’acoustique à l’électronique en passant par les effets. La manipulation d’objets acoustiques ou la reprise du son de la guitare et le traitement par Gwennaëlle, et la manipulation erratique des effets par Jean-Sébastien génèrent une zone de rencontre où chaque affirmation d’une position ne peut qu’en révéler une autre. Entre fugue et fuite, les musiciens se font écho, dissimulent, transforment, rebondissent. Le duo met en jeu la métamorphose du sujet.
Extrait des enregistrements effectués à la Muse en Circuit en décembre 2020
Extrait de la rencontre initiale dans un studio en Dordogne en juillet 2020

Blues Repercussion Sound
Baptyste Vayer (guitare, voix), Gwennaëlle Roulleau (électronique), Fabrice Hélias (contrebasse), Thierry Waziniak (percutterie)

Point de grands standards du blues rejoués et réarrangés, uniquement de la création en direct, des compositions instantanées comme des tableaux oniriques où l’auditeur, le spectateur a une place à prendre et à vivre. A la frontière du théâtre parfois, distillant une musique ultra virtuose, le groupe prépare l’oreille du spectateur, la réinitialise pour lui faire vivre avec intensité la puissance d’un blues universel.

« Je suis ici, je crois, depuis des années. J’ai passé des nuits les paumes à plat sur le sable, lisant avec mes doigts ses grains comme du braille au point d’en posséder le dessin parfaitement, de pouvoir aller reproduire n’importe où – sur la côte africaine – la même bande de plage, y compris le bruit de l’eau sur les galets de la mer grâce au bruit de mes intestins, vides depuis des années ; y compris le jaillissement du vent en faisant vibrer les muscles de mes cuisses. Répercussions. Je pourrais vous faire croire que vous avez entendu des chevaliers des sables marcher dans l’obscurité, au bord d’une vague expirante, ou un son qui vous ferait pleurer à la pensée de ce qui vous a glissé entre les doigts.

Quand les marées, le vent et le tourbillon des créatures réarrangent l’infinité de ces grains de sable pour que je doive en réapprendre la surface avec la paume de mes mains, je le fais. C’est une de mes confiances. » Barry Lopez

Blues Repercussion Sound est composé de 4 musiciens.
Le chant fondamental et parfois la voix de l’acteur sont émis par Baptyste Vayer, qui est aussi guitariste virtuose, qui bouscule l’instrument jusqu’à ce que la musique du fond de son être traverse l’amplification.
L’électronique créée en direct est jouée par Gwennaëlle Roulleau, elle insuffle une vie organique, mécanique, cosmique à la musique. Créant des paysages inédits dans le blues.
La contrebasse, cet instrument terriblement acoustique qui se donne les moyens d’une résonance infinie est jouée par Fabrice Hélias, diplômé du conservatoire de Genève et fin connaisseur des musiques manouches.
La percutterie est jouée par Thierry Waziniak qui a très tôt fréquenté les milieux du free jazz américain et européen et le désir irrépressible de liberté des musiciens qui le jouaient.

 

Poza Tym – Duo Thierry Waziniak (percussions) – Gwennaëlle Roulleau (électronique)
Poza Tym (nom issu du polonais, pour « par ailleurs ») est un duo de musique improvisée. L’un explore la batterie autant dans ses timbres que dans des rythmiques improbables, l’autre s’empare de bruits, les transforme et les fusionne avec l’espace acoustique. Dans l’écoute et la danse des pulses et des textures, ils mêlent organique, électrique et magnétique et créent des tableaux tantôt atmosphériques, tantôt séquencés de cuts et soubresauts.
Enregistrement au Rack’am, Bretigny sur Orge, le 9 mai 2019.
extrait video
extrait audio

Sans titre 4

Silences – ou la vie de l’arbre – Solo guitare traitée et voix
Concert de silence, de ses harmoniques et autres variations, guitare, ebow, objets, traitements et voix. En écho au livre « La vie secrète des arbres », de Peter Wohlleben.
Création 7-9 décembre 2018 – « Le Jardin », Montreuil.

archet

extrait audio

Du silence, l’émergence – Solo guitare augmentée et voix
Travail sur le silence, l’émergence du son et les harmoniques.
Inspiré du « Trésor des humbles » de Maurice Maeterlinck.
Performance en écho à l’exposition Bras-le-Corps avec les oeuvres de Laure Bollinger et Ji-Yun à la Galerie Derniers Jours.
Création 6 septembre 2018 – Galerie Derniers Jours, Paris.

dessins laure paysage

   « Rentre dans le corps de la paupière », Laure Bollinger

Atelier Onceim – orchestre de musique improvisée
Orchestre de Nouvelles Créations, Expérimentations et Improvisations Musicales
Concerts à l’eglise Saint Merri, Paris

Concert 24 mai 2019 à l’église St Merri – extrait

Dans la somnolence des mondes contraires
Duo Basile Chassaing (trompette) et Gwennaëlle Roulleau (électronique)
Jouant de la nature du son, le duo mêle et fait résonner les sources sonores. Modulable à l’infini, la voix de la trompette offre la clameur autant que l’intériorité, le souffle autant que le rythme de slaps.
Du son acoustique ou électromagnétique, la musique électronique emprunte aux différents endroits du champ de fréquence de l’univers.
Une poétique de la matière, du temps, de l’espace.
La dramaturgie sonore prend corps dans l’espace, en résonance avec le lieu.
Création 21 janvier 2018 dans le cadre de Dédalophonie – l’Emoi sonneur – Théâtre Jean Vilar Vitry sur Seine

GwenBasile

Duo Jean-Marc Montera – Gwennaëlle Roulleau
Jean-Marc Montera (guitare, synthétiseur analogique) – Gwennaëlle Roulleau (électronique)
Un projet qui se dessine sur la base d’improvisations.
Une première résidence au GMEM  en octobre 2017.

jmmontera_groulleau

Spiraleradio spirale
Performance à partir de la captation d’ondes éléctromagnétiques, soniques et sonores.
Interaction, décomposition, extrapolation…
Pour EVOL, dans le cadre de la Nuit blanche, chez Khiasma et autour. Organisé par r22 Tout-monde, Radio BAL et p-node.org.
Création Nuit Blanche, octobre 2017 – Espace Khiasma, Les Lilas.

Extérieur jour (2017)
Basile Chassaing (trompette), Diana Turjilo (danse), Gwennaëlle Roulleau (electroacoustique)
Une trompette qui se déploie, des sons enregistrés ou captés sur le vif, un corps en mouvement forment notre point de départ. Nous improvisons.
Chacun a une pratique singulière et créative avec son médium. Explorer, chercher, découvrir les possibles de nos instruments, aller à la rencontre de formes sonores ou chorégraphiques qui nous surprennent sont des démarches que nous partageons. Chacun, en recherche permanente, donne à goûter et à entendre la relation (riche !) qu’il tisse avec son instrument. Le trio est l’occasion de faire entrer ces singularités en contact et en résonnance. La perception change et se densifie. D’auditive ou spatiale, elle devient kinesthésique, physique, organique. Les porosités qui existent entre chacun de nos univers font jaillir de nouveaux terrains d’expression, des zones de jeu, dans toutes les acceptions du mot, qui nous déplacent et nous renouvellent.
Création 11 janvier 2018 – L’Aigle.

Sur le fil (2016)
Gaël Mevel (violoncelle) et Gwennaëlle Roulleau (live électroacoustique)
« Fermez les yeux. Le câble est limpide. Votre corps est silencieux. L’ensemble, immobile. Seule, la jambe oscille. On voudrait ne plus former qu’un seul fil humain… », Petit Philippe, Traité du funambulisme.
Sur le fil, l’enjeu de l’instant, le jeu au présent.
Pour cordes du violoncelle et traitement électroacoustique.

Guess (2012)
Guess est une création musicale collective, animée par le musicien improvisateur, Franck Passelaigue, réunissant musiciens acoustiques, électroniques, professionnels et en situation de handicap du Creahm.